Les anas de lin : un produit polyvalent !

Les anas de lin proviennent de la plante de Lin qui est cultivée en Europe Occidentale, surtout en Belgique, aux Pays-Bas et en France. La Normandie est la première région de France pour ces surfaces de culture Linière.

Après récolte, les fibres sont séparées des tiges de lin. Pendant le broyage la tige centrale est brisée en petits fragments de 2/3 cm appelés des anas. La fibre est utilisée majoritairement pour l’industrie textile.

Les anas ou paillette de lin sont 100% végétaux et sont utilisés depuis des siècles comme litière naturelle pour les animaux.

Comme asséchant naturel pour les logettes des vaches laitières :

Les Anas de lin peuvent être utilisé comme paillage de logette, en stockage devant les logettes ou épandu tous les jours. Le Lin se révèle être très absorbant pour les pertes de lait ou autres souillures présentent sur le tapis. Suivant la quantité épandue, il s’adapte aussi bien aux systèmes lisier ou aux étables en logette fumier. La paille de Lin ne reste pas dans les poils et est utilisable avec les systèmes de traite robotisé. Il faut compter de 200 à 800 g d’Anas de lin par logette et par jour suivant les installations.

Pour la litière des bovins viande et les cases individuelles des veaux :

La matière broyée en 2/3 cm possède un fort pouvoir adsorbant des jus du paillage (450 % en situation de trempage), seul ou en complément de la paille les pâlis sont sain, les animaux restent propres et le fumier garde un volume réduit. Le fumier se dégradera bien avec un taux de compostage de 75% et un PH neutre qui réduit l’acidité du sol. Très intéressant pour les bâtiments bovins viande.

Sert de lest dans les rations des ruminants :

Les ruminants ont besoins de fibres dans les rations pour favoriser la rumination. Il peut se substituer à la paille ou le foin habituellement utilisé. Environ 1 kg par jour suffit dans les rations sèches pour apporter la fibre nécessaire au bon fonctionnement du rumen et à l’optimisation des concentrés.

Utilisé en litière dans les écuries pour les chevaux :

Le Lin est intéressant pour la litière des chevaux, son absorption est très importante. De plus, il est sans poussières et capte les odeurs, notamment l’ammoniaque. Pour la saison estivale, le lin aussi un léger pouvoir répulsif sur les insectes. L’entretien du box est rapide, cela représente une bonne alternative économique.

Intéressant comme paillage, en aménagement paysager :

Les paillages réalisés avec des anas de lin préservent la pousse des mauvaises herbes dans les massifs, gardent l’humidité du sol, et apportent un aspect esthétique intéressant de par sa couleur claire. Il est aussi

SARL GPARC - 25 A route de Fougères - 50220 JUILLEY - Tél. 07 85 06 21 51 - Mentions Légales - Création en 2 clics.com